LA COMPAGNIE

L'univers des  Entre-Parleurs

 

 

Très attachée au théâtre contemporain, la compagnie aime créer des comédies sociales, grinçantes, permettant des portraits psychologiques forts qui nous percutent de plein fouet parce qu’elles parlent de nous-même. Avec jouissance, le jeu est poussé jusqu’à la poésie burlesque dans "L’Arche part à 8 heures" de Ulrich Hub, pièce philosophique tout public (traduction Micha Herzog)

 

Avec la volonté d’aller à la rencontre de publics de tous les âges, la compagnie propose un cycle de spectacles destinés aux enfants : formes légères mêlant théâtre, contes et musique, jouées par 2 à 3 personnes, qui se déplacent dans les médiathèques, les écoles…

 

La volonté et la joie de transmettre font partie des fondements de la compagnie : les entre-parleurs s’investissent régulièrement dans des actions de formation et de sensibilisation.

L'esprit des Entre-Parleurs

 

 

Le travail d’équipe est vital : celui qui donne lieu à des propositions artistiques et crée des connivences, de la complicité mais aussi des solidarités.

 

Au fil des créations, le travail en collaboration étroite avec un chorégraphe, un musicien/compositeur nous est devenu quasi indispensable.

De la même manière, il est important pour nous d’aller à la rencontre de toutes les formes artistiques : le chant, la danse, l’image, pour les mettre au service de la "représentation" de l’être humain et de ses visions.

 

Ainsi entre-parler revient à inventer notre propre langue : de la langue au texte – d’une structure linguistique au rythme - de soi aux autres et aussi l’inverse, du monde vers nous.

La direction artistique

 

 

La mise en scène est principalement assurée par Micha Herzog, formée au Conservatoire supérieur d’art dramatique de Berne (aujourd’hui Hochschule der Künste) et ancienne sociétaire du Schauspielhaus Bochum en Allemagne.

C’est en France, où elle enseigne, qu’elle découvre la direction d’acteur et la mise en scène, ce qui l’a conduit à monter ses premiers spectacles.

 

Son travail et sa manière de questionner le monde sont marqués et se trouvent enrichis par son expérience en art thérapie auprès de publics en grande difficulté de communication. Le travail et l’approche par le corps ont ainsi pris une place importante dans le processus de création.

 

Du fait de sa double culture, pour elle, entre-parler c’est aussi naviguer entre 3 langues : le français, l’allemand et le suisse-allemand. C’est donc ce va-et-vient permanent, ce dialogue constant, qui l’a conduite entre autre, naturellement à la traduction. Ainsi, si elle souhaite faire découvrir les auteurs d’aujourd’hui, elle porte un attachement particulier aux auteurs contemporains allemands.